L'essentiel
|
Fonctionnement
|
Prix & Économies

Isolation des combles

Cette isolation thermique est particulièrement efficace puisque 30% de la chaleur s’échappe par le toit. Bien réalisée, elle permet à la fois de valoriser son bien faire des économies.

OBJECTIF ÉCONOMIE

L' isolation des combles


L'isolation du grenier est une priorité pour la rénovation énergétique. En fait, jusqu'à 30% des pertes de chaleur sont générées par le toit. De ce fait, cette isolation permet d'économiser le plus d'énergie au moindre coût, environ 53 €/m², ce qui en fait une solution rapide et rentable.

L'essentiel
La simplicité de la pose
L'installation de l'isolation dans le grenier est simple, car elle a l'avantage de s'adapter à tous les toits. En fonction de votre toiture, vous choisirez la forme de matériau d'isolation la plus adaptée: panneaux, bobines, matériaux en vrac, etc. Effy vous recommande de faire appel à un professionnel pour installer le matériau d'isolation afin d'assurer l'effet d'isolation. De plus, cela vous permet de bénéficier de diverses aides financières pour amortir les coûts de construction, comme les crédits d'impôt, les primes énergétiques, etc.
Bien choisir son isolant
Sur le marché de l'isolation, les offres sont nombreuses. Chacun a ses propres caractéristiques, plus ou moins adaptées aux différentes toitures. La laine de verre est le matériau d'isolation le plus utilisé (dans plus de 75% des foyers français). Son succès est principalement dû à son très bon rapport qualité/prix. Cependant, de nombreux autres isolants, qu'ils soient d'origine minérale, végétale ou animale, peuvent fournir une isolation efficace.
Isolation des combles : petits prix et grandes économies
L'isolation dans le grenier peut réduire les coûts de chauffage jusqu'à 30%: des économies considérables! Compte tenu des économies de coûts, le coût du travail est relativement abordable. La perte de combles se situe entre 18 € et 53 €/m², et les combles installés entre 35 € et 267 €/m², selon le type d'instalation, interne ou externe. De plus, vous pouvez réduire les coûts à l'aide de modifications énergétiques. Par conséquent, isoler le grenier est une solution très économique et rapidement rentable, entre 5 et 6 ans.
Les pertes de chaleur amoindries
Etant donné que l'air chaud est plus léger que l'air froid, la chaleur a tendance à monter au sommet de la maison. C'est pourquoi les lofts sont une source majeure de perte d'habitation. En conséquence, l'isolation du toit peut réduire les pertes pour les maisons individuelles jusqu'à 30% et pour les appartements au dernier étage peuvent bénéficiés d'une réduction encore supérieur à ceux-ci. Ainsi, les coûts de chauffage sont réduits d'environ 30%.

Fonctionnement


La toiture peut représenter 30% des pertes de chaleur
La perte du toit est énorme. Il est donc intéressant d'isoler le grenier pour économiser de l'énergie. En conséquence, nous pouvons réduire les dépenses liées aux pertes de chaleur sur le toit, qui peuvent représenter 30% de toutes les pertes de chaleur dans une maison, réduisant ainsi les coûts de chauffage jusqu'à 30% (gaz naturel, pétrole, électricité, bois, etc.).
La forte résistance thermique des isolants
Les isolateurs ont une résistance thermique élevée (voir caractéristiques techniques). Ils sont constitués de laine minérale (laine de verre, laine de roche ...), de matières synthétiques (polystyrène, polyuréthane) ou de fibres végétales (fibres de bois, charges de cellulose, chanvre, bouchons expansés ...) avec isolation naturelle. Leur résistance thermique dépend de l'épaisseur du matériau posé.

Prix & Économies


Rentabilité rapide de l'isolation des combles
De nombreux outils d'assistance peuvent vous aider à réduire votre investissement initial et à augmenter la rentabilité de votre isolation de grenier. Prenons l'exemple des Storettes, qui vivaient avec leur fils dans une maison de 92 m² construite à Lyon en 1975. Avant d'envisager de les chauffer, ils ont d'abord dû isoler leur grenier. C'est la principale source de perte de chaleur. Cela leur permettra de réduire les coûts énergétiques, ce qui est très élevé, car ils sont chauffés par une chaudière au fioul depuis 1980.

Leurs coûts énergétiques sont de 3 304 euros par an. Dans 20 ans, s'ils ne font aucun travail, ils dépenseront 66 080 euros. S'ils travaillent, leur facture sera réduite de 270 € par an à 3 034 €. En additionnant ce coût énergétique, qui est le coût déclaré des travaux sur 20 ans, soit 64 €, la dépense totale après 20 ans est de 61 960 €.

Découvrez votre éligibilité aux aides financière mises en places par l'État.

Jusqu’à 10 300€ d’aides financières. Réalisez jusqu’à 30% d’économies sur vos factures éléctrique.

Test d'éligibilité