L'essentiel
|
Fonctionnement
|
Prix & Économies

Chaudière à gaz basse température

Le chauffage avec une chaudière gaz basse température permet de faire jusqu’à 15% d’économies par rapport à une chaudière gaz classique

OBJECTIF ÉCONOMIE

La chaudière à gaz basse température


Les chaudières à gaz à basse température peuvent réduire votre consommation d'énergie de 12% à 15% en diffusant l'eau dans le circuit de chauffage à une température plus basse que les chaudières conventionnelles (généralement en dessous de 50 °C contre 90 °C).
La solution est plus intéressante, elle peut se faire sans changer le système de carburant, car il suffit de remplacer l'ancienne chaudière. Un dissipateur thermique approprié doit encore être utilisé pour maximiser ses performances, ce qui peut augmenter l'investissement initial.

L'essentiel
Un fonctionnement en basse température
La chaudière à gaz à basse température a un bon rendement et est un générateur de chaleur à économie d'énergie. Son fonctionnement est comparable à celui des chaudières à gaz conventionnelles. Le principe est de brûler du gaz pour produire de l'énergie. Il est utilisé pour les systèmes de chauffage et / ou d'eau chaude sanitaire (ECS).
Une pose simple et rapide
Il est facile de remplacer une ancienne chaudière à gaz par une chaudière à gaz à basse température. Tout ce dont vous avez besoin est un circuit de chauffage central. Le circuit peut être composé d'un radiateur ou d'un plancher chauffant. L'installation de systèmes performants et économes en énergie vous fera économiser de l'argent.
Un combustible concurrentiel
Son faible coût d'installation, associé à un combustible encore bon marché, permet aux chaudières à gaz à basse température de concurrencer d'autres générateurs de chaleur dits à énergie renouvelable. Les chaudières à gaz à basse température sont également moins chères que les chaudières à gaz à condensation.
Diminution des émissions de CO2
Les chaudières à gaz à basse température sont plus économes en énergie. Comparé aux chaudières à gaz traditionnelles, elles peuvent réduire vos émissions de dioxyde de carbone.
Photo_calorifugeage

Fonctionnement

Comme les chaudières à gaz traditionnelles, les chaudières à gaz à basse température brûlent du gaz pour récupérer l'énergie de combustion. Cette énergie est utilisée pour fournir un circuit de chauffage central et/ou de l'eau chaude sanitaire. Le gaz naturel (gaz de ville) est généralement source d'approvisionnement, mais un réservoir de propane séparé peut également l'être. Le carburant propane est plus cher à installer et à utiliser.

Une utilisation en basse température ?


Les chaudières à gaz conventionnelles fonctionnent à des températures élevées, c'est-à-dire que la température des gazs d'échappements est élevée. Par rapport à l'ancienne chaudière à gaz, en augmentant la récupération de chaleur et en réduisant la température des fumées à 120 ° C (par rapport à l'ancienne chaudière à gaz, la température des fumées est supérieure à 300 ° C), la chaudière basse température améliore les performances énergétiques jusqu'à 15%. Par conséquent, l'avantage est que moins de carburant est consommé pour le chauffage à la même puissance.

Photo_calorifugeage

Prix & Économies


Un coût d’installation faible
Il est facile à installer et simple à utiliser, ce qui en fait un appareil de chauffage populaire avec de nombreux avantages. De plus, si votre logement a plus de 2 ans, vous avez droit à 10% de TVA.
Un combustible encore bon marché
Son évolution des prix est due à son indexation sur le pétrole, qui est le carburant en hausse. Comparé au gaz propane, le gaz naturel peut toujours être utilisé car le coût du gaz propane a grimpé en flèche avec l'obligation de posséder un seul réservoir de stockage.
Un prix concurenciel
Les chaudières à gaz à basse température sont en moyenne 1000 euros moins chères que les chaudières à gaz à condensation. La différence de prix peut s'expliquer par une technologie plus avancée sur le modèle à condensation.

Découvrez votre éligibilité aux aides financière mises en places par l'État.

Jusqu’à 10 300€ d’aides financières. Réalisez jusqu’à 30% d’économies sur vos factures éléctrique.

Test d'éligibilité