Prime à la conversion des chaudières (PCC)

OBJECTIF ÉCONOMIE

Prime à la conversion chaudières : comment ça marche ?



La prime à la conversion des chaudières vous permet de bénéficier d’une prime exceptionnelle pour tout remplacement d’une chaudière au fioul ou à gaz peu performante par un équipement utilisant des énergies renouvelables ou par une chaudière à gaz à très haute performance énergétique. La prime à la conversion des chaudières est cumulable avec d’autres aides comme "Habiter mieux agilité" (Agence nationale de l’habitat, Anah), " le crédit d’impôt pour la transition écologique" (CITE), l'écoprêt à taux zéro…

La prime à la conversion chaudière, qu’est-ce que c’est ?

Depuis janvier 2019, le ministère de la Transition écologique et solidaire propose une prime à la conversion des chaudières (connu juridiquement sous le nom « Coup de pouce chauffage »), conçue à la fois pour lutter contre le dérèglement climatique et pour améliorer le pouvoir d’achat en favorisant les économies d’énergie.
Grâce à ce dispositif, les ménages peuvent bénéficier d’une prime exceptionnelle, bonifiée pour les bas revenus, afin de remplacer :
 - leur chaudière au fioul, au charbon ou au gaz peu performante par un équipement utilisant des énergies renouvelables ou à haute performance énergétique : chaudière biomasse, pompe à chaleur, système solaire combiné, chaudière au gaz à très haute performance énergétique, appareil de chauffage au bois très performant, raccordement à un réseau de chaleur ;
 - leur poêle à charbon par un poêle à bois très performant.
Attention, des conditions sur les performances des équipements s’appliquent ainsi que sur les qualifications des installateurs.
Qui peut en bénéficier ?
Tous les ménages peuvent bénéficier de la prime à la conversion chaudière. Les montants attribués sont cependant différenciés en fonction des niveaux de ressources. Les ménages aux revenus les plus modestes bénéficient de primes plus importantes. Le dispositif peut même permettre à certains de changerleur chaudière pour 1 € seulement lorsqu’un cumul de plusieurs aides est possible.

Contenu extrait du site : economie.gouv